Exposition à la galerie Negpos de Nîmes, Gildas Paré et plus…

Exposition  Gildas Paré  “ plastique de rêve ”et vidéo projection des autres lauréats du prix “ phot’oeil 2015 ” Veronique L’hoste, Bertrand Taoussi, Yohann GozardMarie Frecon, Philippe Dollo, Térence Pique.

Exposition visible jusqu’au 22 avril à la galerie NegPos – Fotoloft 1, cours Némausus 30000 Nîmes

Accès handicapé(e)s par ascenceur.

Pour toutes visites, il est prudent de téléphoner ou de nous écrire avant de venir nous voir.

Vous pouvez nous écrire : contact@negpos.fr

Vous pouvez aussi nous appeler aux :

  • +33 (0)4 66 76 23 96
  • +33 (0)6 71 08 08 16

si nous ne sommes pas présents un enregistreur prendra votre message.

Le prix phot’oeil 2015 pour la photographie a été créé dans le cadre des Les Rencontres cinématographiques de Cerbère-Portbou

Bravo à toute l’équipe de Fotoloft Negpos !

 

Plastic dream
 » C’est pour ton bien…  »
Le repassage des seins
http://gildaspare.com/PLASTIC-DREAM

 » Plastic dream  » interroge notre propre vision de la féminité et les diverses tentatives de contrôles corporels, tant du regard de l’homme que de celui de la femme, dans son rapport entre nature et culture, protection et conformisme, existence et oubli de soi.
 » C’est pour ton bien…  » montre cette dichotomie dans des portraits de jeunes femmes camerounaises ayant subi le  » repassage de leurs seins « .
Cette pratique culturelle consiste à écraser la glande mammaire de jeunes flles ayant un développement pubère jugé trop précoce. Ce contrôle corporel, opéré sur leur féminité, est effectué par leur mère, grand-mère, tante ou encore guérisseuse.
Cet acte entraine de véritables blessures physiques, psychologiques et même identitaires. Pourtant, paradoxalement, cet acte est avant tout un acte bienveillant, visant à protéger ces jeunes flles du regard des hommes, du viol, du mariage ou d’une grossesse précoce, et ainsi leur permettre de poursuivre leurs études.
Et c’est ainsi que ces seins, tant contrôlés que sacralisés, deviennent à la fois éternelle blessure et rêve de leur vie.
Cette série a été réalisée en collaboration avec le journaliste Kirk Bayama, qui monte actuellement un documentaire vidéo sur cette pratique culturelle, et l’auteur Julie Baudoin pour l’ensemble des textes du projet.